Belle perspective. Beau symbole: La Fédération Nationale des Conseils d’Architecture d’Urbanisme et d’Environnement – « les CAUE » – accueille désormais le siège social national de la Société Française des Urbanistes – «  la SFU ».

Charles Lambert, Président d’Honneur de la SFU nous rappelle l’histoire.

La SFU, extraite dès 1911 du Musée Social, produit de la France progressiste de la fin du 19ème.

La FNCAUE extraite de la mise en œuvre de la Loi sur l’Architecture de 1977 qui, pour la première fois depuis la Loi Cornudet sur l’Embellissement en 1919, avait associé les professionnels de l’urbanisme à ceux de l’architecture: Cette fois, il s’agissait d’introduire dans l’action territoriale les valeurs modernes de l’Environnement et du respect du Patrimoine des lieux et de de la nature.

Aussi, encore sous l’émotion et l’impact de son combat- alors très récent, derrière Maurice François Rouge – pour dénoncer les pratiques autoritaires et secrètes de l’urbanisme caricaturées par l’Opération des Halles de Paris et pour prôner l’intérêt d’associer les représentants des habitants et les défenseurs de valeurs composant le cadre de la vie, la SFU fut un ardent défenseur de l’installation dans le texte de cette Loi sur l’Architecture, de véritables lieux d’arbitrage et de conception partout en France, les CAUE.

C’est d’ailleurs dans cette dynamique du travail en commun avec ce Ministère « de l’Environnement et du Cadre de Vie » en charge de mettre en place la Loi sur l’Architecture et les CAUE, que la SFU a pu initier elle-même le concept d’ « office de qualification des urbanistes professionnels » que le Ministre Michel d’Ornano est venu soutenir en étant présent à l’Assemblée Générale de la SFU en décembre 1978, Bd du Montparnasse à Paris. Ce concept de garantie de qualification qui était ressorti des deux Congrès SFU: 1977 à Créteil sur la responsabilité des urbanistes, 1978 à la Sorbonne à Paris sur leur formation. Même période, même Ministre, mêmes collaborations qui ont soutenu la transformation essentielle préparée alors dans l’Etat par Pierre Mayet, Gérard Salmona et Henri Donzet, pour substituer aux méthodes de l’ancienne Direction « de l’Aménagement Foncier et de l’Urbanisme » celle d’une véritable nouvelle « Direction de l’Urbanisme et des Paysages » éclairée ensuite par Yves Dauge puis Jean Pierre Duport. Toute la dynamique était ainsi créée qui fait accueillir aujourd’hui le siège de la SFU par la Fédération Nationale des CAUE. Pour préparer une nouvelle étape… Belle perspective !

top