UNE AUTRE VILLE EST POSSIBLE

Marc Huret était intervenu dans le forum IUL et SFU
à l’occasion des Journées Mondiales de l’Urbanisme 2015

« citoyens, urbanistes, politiques : qui fait la ville ? »

Il venait d’écrire son « essai sur le pouvoir urbain ». Se définissant comme « un urbaniste atterré », il nous laissait tout de même un espoir, la « proposition d’un urbanisme citoyen ».

Le voilà de retour avec un vigoureux plaidoyer pour l’urbanité :
« UNE AUTRE VILLE EST POSSIBLE »

Voici ce qu’il nous en dit :

« C’est un livre d’un optimisme inouï, nonobstant ni béat ni bêta.

 La thèse en est la suivante : on pourrait, on devrait convertir les villes françaises,  hyperzonées, en un ensemble harmonieux de quartiers mixtes, conviviaux,  écolo, agréables à vivre, aux espaces publics libérés de la voiture et rendus à la population. Ce qui veut dire, puisque le besoin s’en fait vivement ressentir : des extensions urbaines des 50 dernières années métamorphosées en ceinture verte écrin d’activités non intégrables en ville ; des centre-ville redynamisés ; des centres de quartier chefs-lieux de morceaux de ville comportant commerces et services de proximité ; la fin possible[1] des ghettos de relégation sociale ; l’arrêt net de l’étalement urbain, sauf réalisation d’un (ou de plusieurs) quartiers de mixité de fonctions urbaines si la crise du logement le requiert ; la revalorisation des métiers de l’urbanité.

Comment ?

1)      La République s’en donne l’objectif. Ce livre est bien évidemment un livre politique

2)      Les intellectuels et autres urbanistes et architectes ont préalablement fait assez de barouf pour que citoyens et élus s’emparent de cet objectif.

3)      On a reconnu qu’avec le code de l’urbanisme actuel l’étalement urbain et le zoning ne peuvent que prospérer, comme on en a maintenant, ou plutôt depuis assez longtemps, la preuve.

4)      On a fait passer une grande loi redonnant à chaque agglomération urbaine le pouvoir de faire des projets de ville, compréhensibles et soutenables par les citoyens, et les moyens de les mettre en œuvre.

Puisque c’est faisable à ces conditions,  est-ce finalement si  optimiste ?

Le livre est sous-titré : l’agenda 2020-2040 de l’urbanisme en France.

Vous pouvez, si ce propos vous intéresse, vous procurer le livre directement chez l’éditeur, ou chez votre libraire, ou chez l’auteur. »

 

[1] Sinon certaine, ou en tout cas assurée, en l’absence d’une politique économique et sociale mettant fin au chômage

UNE AUTRE VILLE EST POSSIBLE l’Harmattan

du même auteur :
ESSAI SUR LE POUVOIR URBAIN, propos d’un urbaniste atterré, proposition d’un urbanisme citoyen

Tags

top