Lisez la Revue internationale d’urbanisme !

Revue Internationale d’Urbanisme  (RIU)

« La Revue Internationale d’Urbanisme, initiée en janvier 2011 et relancée en 2014, est un projet institutionnellement porté par l’APERAU et soutenu par 159 chercheurs issus de plus 25 pays et de 56 institutions. Francophone, elle se concentre sur la recherche sur et pour l’urbanisme, couvrant les champs de l’organisation, de la production et du développement et de la gestion des villes et territoires, et adopte une politique éditoriale d’excellence. »

(Extrait de la présentation de la revue sur le site de l’APERAU (www.aperau.org)

Redéployer la conception en urbanisme

L’APERAU nous informe que le numéro trois de la revue internationale d’urbanisme est paru. Ce numéro s’intéresse à la conception urbaine. Le sujet semble retenir fortement l’attention des chercheurs en urbanisme mais n’avoir pas d’évidence pour eux. Nadia Arab et Philipe Bourdin développent cette question dans l’éditorial. Nous sommes bien d’accord avec eux : la conception urbaine doit être un objet de recherche. « Quand il s’agit de conception urbaine les choses sont moins simples », disent-ils. En tant qu’urbanistes professionnels, nous ajouterons que les difficultés qui rendent les choses moins simples ne relèvent pas seulement d’un défaut de la structuration  des savoirs et des champs de la recherche, mais aussi d’un défaut massif de la structuration de l’action, de la maîtrise d’ouvrage, de la décision, de la politique et de l’investissement collectif  en matière d’urbanisme. Nous pouvons chacun quotidiennement en relever les indices et les conséquences. Le pire est d’entendre parfois des urbanistes déclarer que la conception urbaine n’est pas un travail d’urbanisme mais d’architecte ou d’ingénieur. Pourquoi d’ailleurs dit-on « projet urbain » et pas « projet d’urbanisme »  ou « projet urbanistique » ?

 Alors nous, Société française des urbanistes,  applaudissons au développement de la recherche sur la conception urbaine et nous ajoutons qu’il doit être fortement accompagné du redéploiement de la conception urbanistique en matière d’exercice professionnel, de maîtrise d’ouvrage et de décision politique par les citoyens et leurs élus. Nous disons redéploiement, car c’est avec cette composante de conception et de projet  que s’est développé historiquement l’urbanisme en France depuis la création de la SFU en 1911. C’est pourquoi notre discipline s’appelle urbanisme et non planification. Nous n’avons pas besoin d’importer le distinguo entre planning et design.

Extrait de l’éditorial du n°3 de la Revue internationale d’urbanisme :

« La RIURBA s’est donné pour mission de rendre visible un champ de recherche et d’aider à sa structuration. Le premier numéro situait l’urbanisme comme action, le deuxième interrogeait le retour de la planification stratégique, le troisième s’est focalisé sur la conception urbaine. Chacun d’entre eux ouvre une grande thématique qui reviendra au fil des numéros. C’est dire que l’objectif ne se limite pas à la présentation de travaux existants. Nous voulons ouvrir des débats, suggérer des pistes de recherche et peut-être susciter des vocations.

Pour ce numéro, nous avions reçu une trentaine de projets d’article et nous avions encouragé une vingtaine d’auteurs à proposer leur texte, à partir du seul critère de compatibilité avec l’appel à projets. Au final, nous n’avons reçu que dix articles dont sept sont finalement publiés.

La provenance des articles montre clairement que le thème de la conception urbaine n’est véritablement abordé que dans quelques laboratoires liés à des instituts d’urbanisme classiques (Aix, Montréal, Paris-Est…). Par ailleurs, le monde des écoles d’architecture des différents pays francophones a peu répondu, malgré de fortes manifestations d’intérêt. Il reste donc fort à faire pour donner au thème de la conception urbaine toute l’importance qu’il devrait avoir dans le champ francophone de l’urbanisme. Cela contraste avec ce qui se passe dans le champ professionnel. Si l’urban design est une invention anglo-américaine, sans doute familière au Canada et dans certains pays plutôt marqués par les courants de pensée anglophones, la France a accordé une grande importance au projet urbain, suivie en cela par différents pays francophones. Même si l’institut d’urbanisme francophone de l’ALBA à Beyrouth vient de créer un master d’urban design, dans lequel on enseigne notamment le projet urbain à la française, les deux se rencontrent rarement, en particulier parce que les travaux francophones sur le projet urbain, qui ont mobilisé la recherche, se sont finalement peu préoccupés de la conception, pourtant composante du projet.

Ce tableau n’a rien de très étonnant. Dans le cas particulier de la France, la séparation entre les écoles d’architecture, extérieures aux universités et dépendant du ministère de la Culture, et les instituts d’urbanisme, qui se trouvent dans les universités, complique les choses. Mais à l’échelle internationale, même francophone, cela ne joue plus. Il faut alors plutôt constater que l’ensemble des savoirs constitués se trouve plutôt du côté du planning qui peut mobiliser de façon très claire des disciplines (géographie, sociologie, économie, droit, sciences politiques) et des thématiques (l’action publique, la gouvernance, la construction et la spatialisation des données urbaines…) solidement organisées. Quand il s’agit de conception urbaine, les choses sont moins simples. »

Nadia Arab – EUP-Lab’Urba, université Paris-Est-Créteil Alain Bourdin – Université de Paris-Est – Lab’Urba « La conception en urbanisme : un objet de recherche » Riurba 2017/Numéro 3 URL : http://riurba.net/Revue/la-conception-en-urbanisme-un-objet-de-recherche/

 

Lisez la suite de l’éditorial dans  la revue internationale d’urbanisme :

http://riurba.net/revue/jan-juin-2017/

Ainsi que les articles :

Éclairer les mécanismes de conception par les simultanéités : les imbrications entre planification et projets

Frédérique Hernandez – Université d’Aix-Marseille, LIEU, IUAR Aix-en-Provence

Quelle activité de conception dans les séquences aval des projets d’aménagement ? – Apprentissages et négociations dans l’encadrement des opérations immobilières à Bordeaux Euratlantique et Lille-Arras-Europe

Guilhem Blanchard – LATTS – École d’urbanisme de Paris/Université Paris-Est
Yoan Miot – LATTS – École d’urbanisme de Paris/Université Paris-Est

L’élaboration collective des projets d’urbanisme : organiser l’intégration des acteurs et gérer l’incertitude des processus de conception

Nadia Arab – EUP-Lab’Urba, université Paris-Est-Créteil

Concevoir l’urbain durable. De l’injonction généralisée aux réalisations standardisées, les concepteurs face à la normativité économique et technique

Matthieu Adam – UMR CNRS 5600 EVS, INSA de Lyon

La place de la composition spatiale dans la conception urbaine : deux études de cas

Rachel Mullon – Lab’Urba, Université Paris-Est
Pedro Gomes – Lab’Urba, Université Paris-Est et GOVCOPP, Universidade de Aveiro

Urbanisme participatif et codesign à Montréal : la démarche « Imaginons la place Gérald-Godin ! »

François Racine – Département d’études urbaines et touristiques, ESG-UQAM

La conception innovante en urbanisme. Recherche-expérimentation pédagogique associée à l’atelier de maîtrise en urbanisme de l’Université de Montréal

Franck Scherrer – Université de Montréal
Nicolas Lavoie – Université de Montréal
Christophe Abrassart – Université de Montréal
Agnès Bastin – École Normale Supérieure de Paris

Tags

top