Un point d’actualité sur le partenariat SFU/OPQU

Quelques nouvelles du partenariat SFU/OPQU suite à la dernière Assemblée Générale de l’OPQU (Office Professionnel de Qualification des Urbanistes).

Un nouveau président :

Jean-Claude GALLÉTY, également administrateur de la SFU, présidait l’OPQU ces dernières années. Lors de la récente assemblée générale, il a fait état de son souhait de ne pas renouveler cet important mandat. Denis CARAIRE, sociétaire de la SFU, a été élu pour lui succéder.

 

Jean-Claude GALLÉTY (à gauche) passe le relais à Denis CARAIRE qui va désormais piloter l’OPQU

La SFU, en tant que membre fondateur de l’OPQU, dispose de plein droit d’un siège au Conseil d’administration. Dominique LANCRENON continue à assurer cette fonction. Elle a en outre accepté le mandat de déléguée aux relations internationales.

Le groupe de travail Europe :

Le 30 septembre 2016, la SFU et l’OPQU signaient une convention en vue d’assurer une représentation commune des urbanistes français auprès de l’ECTP-CEU (Conseil Européen des Urbanistes – European Council of Spatial Planners). Faut-il le rappeler, Chantal GUILLET a sollicité du conseil d’administration de la SFU de prendre en charge ce mandat. Elle est devenue depuis membre du Comité exécutif (Executive Committee) du CEU.

Pour faire vivre cette convention, un groupe de travail Europe, commun aux deux associations, a été mis en place par Dominique LANCRENON, co-présidente de la SFU. Sandra HUPPE qui l’animait pour l’OPQU a indiqué ne pas être en mesure de continuer à s’y  investir et c’est Virginie RIPPINGER qui la remplace. 

Tous les adhérents de la SFU intéressés par les questions d’urbanisme qui renvoient à l’échelon européen sont les bienvenus pour participer à ce groupe de travail. Il suffit d’en faire la demande par courriel à sfu@urbanistes.com.

Mise en conformité de la procédure de qualification avec la norme NF X50-091 :

Conformément aux prescriptions de la norme NF X50-091 qui définit les « exigences générales relatives aux organismes de qualification des fournisseurs« , la qualification fait maintenant l’objet d’un dispositif à trois « étages » :

– une commission d’instruction qui examine les dossiers présentés par les candidats et rend un avis circonstancié.  Elle est composée exclusivement d’urbanistes qualifiés ;

– un comité d’attribution, décisionnaire ;

– un comité de recours.

Aucun des membres de ces instances ne peut siéger au Conseil d’administration de l’OPQU, ni dans plus de l’une des trois.  Bruno FERACCI et Charles LAMBERT, présidents d’honneur de la SFU, siègent respectivement au comité d’attribution et au comité de recours.