Un Rendez-vous de la SFU international avec le Comité du Détroit

Une cinquantaine de participants représentant 6 régions ou départements issus de 4 pays différents (Belgique, Pays-Bas, Royaume-Uni et France) étaient réunis le 6 juillet dernier pour une conférence organisée conjointement par le Comité du Détroit et la SFU.
Fondé à l’initiative des régions riveraines du détroit du Pas de Calais, qui accueille un trafic maritime parmi les plus intenses de la planète et qui constitue le point de passage privilégié entre l’Europe continentale et le Royaume-Uni, le Comité du Détroit est un organe de coopération souple, sans structure administrative spécifique : pour les membres du Comité, la coopération peut être intégrée dans les pratiques et compétences administratives existantes des régions et départements qui le composent. En s’appuyant sur ce mode de fonctionnement, le Comité contribue à diffuser l’innovation d’une région à l’autre et ainsi à développer de meilleures solutions locales face aux défis économiques, environnementaux et sociaux.

Au-delà de ces thématiques, les questions relatives à l’urbanisme et à l’aménagement du territoire ont été abordées lors de cette journée du 6 juillet. La SFU, avec la participation active de membres du Conseil Européen des Urbanistes (ECTP-CEU), a ainsi pu exposer les différents enjeux d’urbanisme auxquels le Détroit est confronté. Après une introduction de nos deux co-présidents, Dominique Lancrenon et Laurent Vigneau, Charles Lambert, président d’honneur de la SFU et Grand prix européen de l’urbanisme, a situé les enjeux de l’aménagement du territoire du Détroit dans le cadre plus global des enjeux de l’aménagement spatial européen, avec un exposé à la fois passionnant et passionné. Plusieurs urbanistes, issus des différentes entités géographiques qui composent le Comité, ont ensuite détaillé les questions qui se posent à cet ensemble géographique du point de vue de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, chaque intervention donnant lieu ensuite à des échanges multiples entre participants.

Lors de la conclusion de la journée, Mireille Hingrez Cereda, vice-présidente du département du Pas-de-Calais, a fait part de l’intérêt qu’elle avait trouvé à cette journée et de son souhait que d’autres rencontres sur le thème de l’urbanisme et de l’aménagement puissent se tenir à l’avenir avec le Comité du Détroit. Aux remerciements qu’elle a adressés à tous les participants, nous joindrons les nôtres, en particulier aux interprètes qui ont eu à retranscrire simultanément dans trois langues, anglais, néerlandais et français, des exposés où le vocabulaire technique le disputait à la complexité des propos.

Un film présentant une synthèse de la journée sera prochainement disponible sur la chaîne You Tube de la SFU. Il est possible d’ores et déjà d’y consulter les comptes-rendus des précédents « Rendez-vous de la SFU » :

https://www.youtube.com/channel/UCzepW2DoIm3cB9Lr91a4SIg