mise à jour : 25/03/2023

Un voyage à travers les associations d’urbanistes françaises

Nous avions publié un premier article, intitulé « Richesse du réseau des associations d’urbanistes françaises »  qui en faisait une présentation générale, en même temps qu’il en retraçait l’évolution depuis un peu plus d’un siècle (pour le consulter : www.urbaniste.com/reseau-associatif-urbanistes). Dans ce deuxième article qui vient compléter notre esquisse de cartographie des associations d’urbanistes françaises, on a tenté un recensement qui porte sur les associations professionnelles, mais qui a été élargi :

  • d’une part aux associations qui, sans revendiquer d’accueillir des urbanistes, s’intéressent au phénomène urbain en suscitant des débats sur la vile, en confrontant des expériences relatives à l’aménagement et au développement urbain, en diffusant les connaissances qui ont pu être acquises sur ces questions, etc.
  • d’autre part aux associations et aux ordres qui accueillent les professionnels qui, sans être nécessairement urbanistes, sont leurs interlocuteurs privilégiés lors des missions qu’ils sont amenés à conduire.

A l’issue de cette recherche, qui ne prétend en aucun cas à l’exhaustivité, on est impressionné par la multitude de ces organismes dont certains collaborent, d’autres se concurrencent, voire se jalousent, et qui bien souvent s’ignorent.

Bon voyage au sein de la nébuleuse des associations d’urbanistes françaises !

Nota :

– les associations sont présentées par ordre alphabétique. Cela ne saurait préjuger en aucune manière d’une quelconque hiérarchie entre elles ;
– dans la presque totalité des cas, la présentation des associations (caractères en italique) est reprise de celle qui est consultable sur leurs sites internet respectifs. Lorsque une association ne dispose pas d’un site internet, on a repris des éléments qui ont pu être publiés à un moment particulier sur internet.

 

Les associations nationales

 

ACAD / Association des Consultants en Aménagement et Développement

Présentation / Objet :
L’objet principal de l’ACAD est la promotion de la profession de consultant en Aménagement et Développement des Territoires, et l’amélioration des conditions d’exercice de cette profession.

Sont particulièrement concernés, sans que cette énumération soit exhaustive :
– l’amélioration des dispositions et la clarification des conditions de la mise en concurrence dans les études, notamment la procédure des appels d’offre et les procédures de consultations ;
– les conditions d’exercice de la profession : montants et coûts des missions, délais d’exécution, rapports avec les donneurs d’ordre, définition de la commande.

www.acad.asso.fr/

Effectif : 57 membres (source : site internet de l’association)

Commentaire : la SFU n’entretient pas de relation avec l’ACAD, qui compte pourtant parmi ses membres au moins un sociétaire SFU : Jacques Perotto, dirigeant de la société Agora.

 

AdP / Villes en Développement

Présentation / Objet :
Créée en 1979, « AdP – Villes en Développement » est une association loi 1901 qui rassemble des professionnels de la planification et de la gestion urbaines travaillant dans les pays émergents et en développement. Elle réunit des urbanistes, des ingénieurs, des architectes, des économistes, des géographes, des sociologues… qui exercent leurs activités de manière indépendante ou dans le cadre de services publics et de bureaux d’études, menant une carrière entièrement ou alternativement internationale.

www.villes-developpement.org/

Effectif : ± 150 membres revendiqués (source : site internet de l’association)

Commentaire : sous réserve de vérification, aucun partenariat mis en place avec la SFU, ni aucune activité menée en commun.

 

AFDU / Association Française du Développement Urbain

Présentation / Objet :
L’AFDU se présente comme un lieu de débat (« L’AFDU votre agora ») sur le développement urbain :
Depuis plus de 40 ans, l’AFDU se confirme un lieu de dialogue entre ses adhérents porteurs d’expertise multiples, mais aussi avec les acteurs territoriaux dans leur diversité. En facilitant les échanges au niveau national, l’AFDU favorise la fertilisation croisée des savoirs, ouvre la coopération bienveillante entre parties prenantes des projets, articule la complémentarité des points de vue de ses trois collèges (élus, secteurs public et privé).

afdu.fr/

Effectifs : l’AFDU indique sur son site : 150 structures adhérentes et partenaires, plus de 400 membres, sans qu’il soit possible cependant de distinguer précisément ce qui différencie un adhérent d’un partenaire ou d’un membre.

Commentaire : ancienne AFVN (Association Française des Villes Nouvelles) devenue AFDU en 2004 en s’ouvrant à tous les élus, opérateurs et professionnels divers impliqués dans le développement urbain, l’Association Française du Développement Urbain apparaît d’abord comme un réseau qui fonctionne de façon assez fermée : groupes de travail thématiques, voyages réervés aux adhérents de l’association.
Sous réserve de vérification, aucun partenariat mis en place avec la SFU, ni aucune activité menée en commun, en dépit de la présence, parmi les sociétaires SFU, d’ « anciens » des Etablissements Publics d’Aménagement des Villes Nouvelles.

 

APERAU / Association pour la Promotion de l’Enseignement et de la Recherche en Aménagement et en Urbanisme

Présentation / Objet :
L’Association pour la Promotion de l’Enseignement et de la Recherche en Aménagement et Urbanisme regroupe des institutions d’enseignement supérieur du monde francophone qui s’engagent à appliquer les principes d’une charte de qualité dans les formations et diplômes en aménagement et urbanisme qu’elles délivrent.
L’APERAU internationale promeut également la recherche scientifique dans le champ de l’aménagement et de l’urbanisme, sous toutes ses formes.

www.aperau.org/

Effectifs (source site internet de l’association) :
– membres actifs : 31
– membres associés : 7
– membres individuels : 17
Président : Marc Dumont – Directeur de l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de Lille – marc.dumont@univ-lillefr
Correspondant SFU : Olivier Ratouis – Professeur d’urbanisme Université Paris Nanterre – oratouis@club-internet.fr

Commentaire : principalement association de personnes morales (Instituts et départements universitaires), l’APERAU compte aussi quelques membres individuels, enseignants ou chercheurs en urbanisme.
En diverses occasions, la SFU a mis en place un partenariat avec l’APERAU par exemple à l’occasion de la manifestation qu’elle a organisé pour le centenaire de la loi Cornudet (« Quelle ambition pour l’urbanisme aujourd’hui ?« ). La SFU a préparé un protocole en vue de pérenniser ce partenariat, sur la base d’un programme de travail commun révisable annuellement. L’APERAU n’y a jamais donné de suite formelle.

 

Art Urbain dans les Territoires (ancien Séminaire Robert Auzelle)

Présentation / Objet :
L’association « l’Art Urbain dans les Territoires », fondée le 1er octobre 1984, a pour but de promouvoir l’aménagement urbain durable des villes, bourgs et villages. L’Art urbain est défini comme étant : « L’ensemble des démarches pluridisciplinaires conduisant à créer ou à transformer des ensembles urbains avec un souci d’évaluation de la qualité architecturale, de la vie sociale et du respect de l’environnement « .

www.arturbain.fr/

Effectif : ± 50 associations ou institutions – pas d’éléments sur les membres individuels [Nota : sur la base des informations disponibles sur le site internet de l’association, il semble que l’adhésion individuelle soit réservée aux seuls étudiants].

Commentaire : initialement dénommée « Séminaire Robert Auzelle », l’association est devenue « Art urbain dans les Territoires » à la demande des héritiers de Robert Auzelle qui ne souhaitaient plus voir le nom de leur ancêtre associé à celui de cet organisme. L’un de ses administrateurs de longue date est Alain Naman, également administrateur de la SFU. Chaque année, l’association définit un thème de réflexion qui sert de support commun aux différentes activités qu’elle conduit. Parmi ces activités existent des « Rencontres professionnelles » auxquelles la SFU a été invitée à participer de 2012 à 2018.
Lors des Rencontres 2015 à 2018, les interventions de la SFU ont été filmées. On peut les consulter sur You Tube :
année 2015 : https://www.youtube.com/watch?v=f-s069nNsTk&t=1s
année 2016 : https://www.youtube.com/watch?v=0bh-gwZ94iA&t=1s
année 2017 : https://www.youtube.com/watch?v=KktzbRMqVas&t=35s
année 2018 : https://www.youtube.com/watch?v=nxutU_c_HT4&t=8s
Depuis 2019 la SFU n’a participé à aucune activité de l’association

 

CFDU / Conseil Français des Urbanistes

Présentation / Objet :
Le CFDU est une confédération d’associations et de fédérations régie par la loi de 1901 et la loi de 1908. Il est composé :
– d’associations nationales professionnelles signataires de la charte nationale des associations adhérentes ; ces associations composent le premier collège du conseil d’administration du CFDU ;
– d’associations régionales, ou inter-régionales, regroupant des professionnels de l’urbanisme ou d’autres personnes physiques intéressées à leur objet et, le cas échéant, comme membres associés, des personnes morales (associations régionales et locales,…) œuvrant dans le sens du développement du débat sur les pratiques de l’urbanisme ; ces associations composent le deuxième collège du conseil d’administration du CFDU.
Le Conseil Français des Urbanistes a pour objet :
– d’intervenir et prendre position dans les débats publics concernant la pensée urbaine, l’urbanisme et le cadre de vie,
– de faire connaître et promouvoir l’urbanisme comme facteur clef de l’équilibre social et économique de notre société,
– de travailler sur les questions relatives à l’exercice de la profession, que ce soit sous l’angle économique, déontologique, juridique,
– de travailler à l’amélioration des méthodes et des pratiques de l’urbanisme,
– de faire en sorte qu’à tous les niveaux territoriaux de notre pays soient présents des urbanistes, quels que soient leur statut et leur mode de fonctionnement,
– de promouvoir la qualification des urbanistes et de soutenir la mission de l’Office Professionnel de Qualification des Urbanistes (OPQU).

sites.google.com/site/cfduurba

Effectifs : 6 associations nationales et 6 associations régionales d’urbanistes étaient invitées à la dernière Assemblée générale du CFDU. En l’attente d’un compte-rendu, il n’est pas possible de préciser quelles associations ont répondu favorablement à cette invitation.

Commentaire : l’un des objectifs du CFDU, tels qu’ils sont affirmés dans l’article 1 de ses statuts, est de promouvoir la qualification des urbanistes et de soutenir la mission de l’Office Professionnel de Qualification des Urbanistes. Or aujourd’hui, le CFDU entend substituer à la reconnaissance d’une compétence par un processus de qualification, garant de la multiplicité des formations des urbanistes, l’attribution directe de cette compétence aux titulaires d’un diplôme de master mention urbanisme et aménagement. Pour la SFU, il s’agit là d’une approche restrictive de l’urbanisme, qui prend insuffisamment en compte les multiples dimensions de cette discipline. Ayant fait le constat de la contradiction entre la position affirmée par le CFDU et les valeurs et principes qu’elle défend, la SFU a été conduite à se séparer de cette organisation.
On lira utilement sur ces questions :
1. la définition de l’urbanisme telle qu’elle est proposée par le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales (CNRTL, Département du CNRS), définition qui est retenue par la SFU : https://www.cnrtl.fr/definition/urbanisme
2. la Déclaration de Chatelleraut qui expose la position défendue par le CFDU quant à la profession d’urbaniste : https://sites.google.com/site/cfduurba/universites-d-ete/2019-chatellerault. La SFU n’a pas souhaité s’associer à cette déclaration.
3. l’article de la SFU intitulé Diplôme, qualification, titre : la SFU fait le point : https://www.urbaniste.com/diplome-qualification-titre-la-sfu-fait-le-point/

 

CNJU / Collectif National des Jeunes Urbanistes

Présentation / Objet :
Le Collectif National des Jeunes Urbanistes est un regroupement indépendant d’urbanistes professionnels, d’urbanistes en formation, et d’associations de diplômés et d’étudiants en urbanisme et aménagement du territoire affiliées à des instituts d’urbanisme et des établissements délivrant des formations supérieures en urbanisme (de niveau master).
Le CNJU défend les intérêts des jeunes urbanistes diplômés et/ou en formation en urbanisme et aménagement du territoire en appuyant leur insertion et leur organisation professionnelle.

www.jeunes-urbanistes.fr/

Effectifs : le CNJU revendique 1300 membres, ce qui en ferait, d’un point de vue quantitatif, la plus importante association d’urbanistes professionnels ou en formation.

Commentaire : le CNJU se pose d’abord comme une organisation de défense de la profession d’urbaniste, et notamment des « jeunes » urbanistes, quand le fondement de la SFU est d’être un lieu de débat sur l’évolution des villes, des populations et des activités qui les concernent, et de réflexion sur les équilibres nécessaires entre le développement et la protection de l’environnement.
Outre cette différence quant à l’objet, il en existe une plus fondamentale sur la conception de l’urbanisme voulu par la SFU comme une discipline ouverte, avec une forte dimension conceptuelle, accessible à partir d’une multiplicité de formations, quand le CNJU semble le restreindre à la planification territoriale, et n’envisager la formation qu’au travers des masters en aménagement et en urbanisme.

 

COFHUAT / Confédération Française pour l’Habitation, l’Urbanisme, et l’Aménagement du Territoire

Présentation / Objet :
La COFHUAT est la section française de la FIHUAT (Fédération Internationale pour l’Habitat, l’Urbanisme et l’Aménagement des Territoires).
Elle énonce ainsi les objectifs qu’elle poursuit :
Animer un réseau aussi riche que celui de la COFHUAT, c’est d’abord permettre la meilleure circulation possible d’informations et de connaissances entre ses membres dans les domaines :
– de l’habitat,
– de l’aménagement urbain et de l’urbanisme,
– de l’aménagement du territoire et des régions,
– de l’environnement et du paysage,
– des transports.

www.cofhuat.org/fr/

Effectifs : le site internet de la COFHUAT recense 26 « adhérents, partenaires et mécènes », tous personnes morales.

Commentaire : les objectifs de la COFHUAT, association reconnue d’utilité publique, croisent ceux de la SFU dont plusieurs membres de la SFU ont participé aux activités. Bernard Aubert en particulier fut membre du Comité Exécutif. Enfin, si la COFHUAT cite la SFU comme l’un de ses partenaires, les relations entre les deux associations restent très épisodiques et aucune action ne semble avoir jamais été menée de façon conjointe et coordonnée.

 

FNAU / Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme

Présentation / Objet :
La Fédération nationale des agences d’urbanisme (Fnau) est une association qui anime et joue un rôle de moteur au sein du réseau des 50 agences. La Fnau est à la fois un réseau d’élus et un réseau des 1700 professionnels qui travaillent au sein des agences qui favorisent les échanges d’expérience, l’organisation d’événements et de projets collectifs. Enfin, la Fnau travaille en lien étroit avec les associations de collectivités, les ministères et les têtes de réseaux au niveau national et international pour promouvoir le modèle « agence d’urbanisme » et contribuer aux débats sur la ville et les territoires.

www.fnau.org/fr/

Effectifs : l’association fédère les 50 agences publiques d’urbanisme en France, soit un ensemble de 1700 professionnels environ (cf. ci-dessus la présentation de la FNAU).

Commentaire : la SFU est citée par la FNAU comme un partenaire au titre des associations professionnelles. Pour autant, il n’existe pas de partenariat véritablement formalisé donnant lieu à une activité commune régulière. En revanche, la SFU peut mener ponctuellement des actions avec telle ou telle agence d’urbanisme. Ce fut par exemple la cas avec l’Agence d’Urbanisme de l’aire métropolitaine lyonnaise (Urbalyon) pour l’animation du colloque organisé pour le centenaire de la loi Cornudet (« Quelle ambition pour l’urbanisme aujourd’hui ?« ), ou plus récemment avec l’Agence d’Urbanisme Rhône Avignon Vaucluse (AURAV) pour le Rendez-vous de la SFU qui traitait de la loi Climat et Résilience.

Nota :
Il a été créé une Association Française des Urbanistes des Agences (AFUA) accueillant les urbanistes œuvrant au sein des Agences d’urbanistes, association de personnes physiques, quand la FNAU est une association de personnes morales. L’AFUA ne semble plus connaître aucune activité aujourd’hui.

 

FNCAUE / Fédération Nationale des CAUE

Présentation / Objet :
La Fédération nationale des CAUE (Conseils d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement), association loi 1901 créée le 9 mai 1980, regroupe les CAUE représentés par leur président.
Pour le réseau des CAUE, la fédération est un lieu d’échanges, de capitalisation et de mutualisation des savoir-faire et activités départementales. Animer, apporter ses services aux membres et produire en réseau sont les principales missions de la fédération.
À l’externe, elle assure la représentation, la promotion et la défense des CAUE, développe des partenariats au niveau national et organise des rencontres, congrès et colloques avec ses partenaires.
La FNCAUE porte la voix des CAUE dans les concertations nationales sur les grands enjeux du cadre de vie, en particulier lors des débats préparatoires à l’élaboration de lois.
Elle assure enfin une fonction de veille législative et réglementaire au bénéfice de ses membres.

www.fncaue.com/

Effectifs : l’association fédère 92 CAUE en France métropolitaine et outremer.

Commentaire : lors de l’élaboration de la loi de 1977 sur l’architecture, la SFU a œuvré pour que soient institués les CAUE, organismes où aux préoccupations de l’architecture sont associées celles de l’urbanisme et de l’environnement. C’est ainsi que lors de son éviction par la Ville de Paris de son siège de la rue de l’Echiquier, la SFU s’est tournée vers la FNCAUE qui accueille désormais officiellement le siège de la SFU au 5, rue de Charonne à Paris (75011). Outre ce rapprochement symbolique, plusieurs sociétaires de la SFU siègent au conseil d’administration de divers CAUE en France. Il reste à ce que cette proximité puisse conduire à des actions communes visant à faire progresser le débat sur les villes et les territoires comme à diffuser au plus grand nombre les connaissances en matière d’urbanisme.

Nota :
Il a été créé une Association des Professionnels des CAUE (APCAUE) accueillant les personnels des CAUE, association de personnes physiques, quand la FNCAUE est une assocation de personnes morales. L’ APCAUE ne semble plus connaître aucune activité aujourd’hui.

 

OPQU / Office Professionnel de Qualification des Urbanistes

Présentation / Objet :
L’OPQU a pour finalité d’attribuer la qualification professionnelle à des personnes à titre individuel, ainsi qu’à des structures professionnelles exerçant dans le champ de l’urbanisme et de l’aménagement.
Dans ce cadre, l’association a pour objet de définir les critères de la qualification en références aux pratiques professionnelles et de faire évoluer ces critères en fonction des méthodes et usages des missions en urbanisme et en aménagement. Elle a aussi pour objet de déterminer le degré d’aptitude professionnelle des urbanistes et des structures, afin que cette profession s’exerce dans des conditions techniques et administratives satisfaisantes, tant au regard des règles déontologiques que des attentes des maîtres d’ouvrage et des usagers. En ce sens, l’OPQU inscrit la qualification sous la bannière de l’intérêt général.
Un protocole d’accord entre l’État et l’OPQU, signé le 22 juillet 1998 et actualisé le 18 septembre 2015, constitue le fondement de cette mission. Une charte nationale entre l’Association des Maires de France et l’OPQU sur la reconnaissance et la qualification de la profession d’urbaniste a été signée le 22 mai 2012, et actualisée le 8 septembre 2020.
En outre, dès sa création, l’OPQU a placé son action dans le cadre de la Charte Européenne des Urbanistes, reconnue par l’Union Européenne.

www.opqu.org/

Effectifs : depuis sa création l’OPQU a qualifié près de 1100 urbanistes. Depuis 2019, date à laquelle ce nouveau mode de qualification a été institué, 7 structures ont été qualifiées.

Commentaire : la SFU a œuvré pour la création de l’OPQU dont elle est membre fondateur. Elle dispose d’un siège au Conseil d’administration en tant que membre du « Collège C qui comprend les organismes représentant l’intérêt général. » Le 30 septembre 2016, elle a passé une convention avec l’OPQU en vue de représenter conjointement les urbanistes français auprès du Conseil Européen des Urbanistes (European Council of Spatial Planners – ECTP/CEU). Depuis la mise en place de l’OPQU, la SFU participe à la défense et à la promotion de cet organisme. La réciproque ne relève pas de l’évidence.

 

SFU / Société Française des Urbanistes

Présentation / Objet :
La Société Française des Urbanistes, fondée en 1911, est une organisation indépendante, un lieu d’échange et de réflexion permanente. Créée au début du XXème siècle au sein du Musée Social, la Société Française des Urbanistes reprend, comme à son origine, son rôle moteur dans la préparation des débats sur l’évolution des villes, des territoires et sur la vie de l’homme dans son environnement.
La SFU accueille :
– des urbanistes professionnels, membres Sociétaires,
– des membres Associés, personnalités françaises et étrangères concourant, sans faire profession d’urbaniste, à la réflexion sur l’urbanisme et l’aménagement du territoire,
– dees membres Partenaires, personnes morales dont l’activité se situe dans le champ de l’urbanisme ou dans des domaines qui lui sont liés.

www.urbaniste.com/

Effectifs : en 2022, si près de deux cents urbanistes revendiquent leur appartenance à la SFU, l’association compte 70 membres à jour de leur cotisation.

 

SNU / Syndicat des Nouveaux Urbanistes

Présentation / Objet :
Doter la profession d’urbaniste d’un syndicat professionnel pour exister, assurer sa promotion et défendre ses intérêts.
8 convictions :
1. Regrouper les urbanistes de tous modes d’exercice
2. Faire de la profession d’urbaniste une profession à part entière
3. Consacrer le réseau des Instituts d’urbanisme
4. Réformer la qualification OPQU
5. Développer un dispositif de formation continue propre à la formation d’urbaniste
6. Reconnaître la profession d’urbaniste dans la nomenclature INSEE
7. Mettre en place une convention collective pour les urbanistes
8. Donner un véritable accès à la fonction publique pour les urbanistes

www.facebook.com/nouveauxurbanistes/

Effectifs : pas de données disponibles

Commentaire : association créée en septembre 2013 à l’initiative de Dominique Musslin, ancien sociétaire de la SFU, qui ne partageait pas les points de vue de cette dernière quant à la Qualification professionnelle et lui reprochait de limiter son action à la réflexion sur l’urbanisme et à la promotion de cette discipline plutôt qu’à celle des urbanistes. En décembre 2014, Dominique Musslin quittait le SNU, qui ne semble pas lui avoir survécu.

 

UDM / Association Urbanistes du Monde

Présentation / Objet :
Urbanistes du Monde (UdM) est une Organisation Non Gouvernementale de droit français fondée en 2004. Elle regroupe des urbanistes du Nord et du Sud qui ont décidé de développer une collaboration active : missions, stages, échanges, enquêtes, formation, information.
Urbanistes du Monde réfléchit aux pratiques novatrices de la ville de demain et s’engage au service de la circulation des connaissances et des savoir-faire parmi des urbanistes originaires des cinq continents. Depuis plus de dix ans, l’ONG a constitué une bibliothèque des savoirs sur les pratiques urbaines innovantes. Les forums internationaux abordent chaque année une thématique nouvelle, au cœur des enjeux urbains, afin d’alimenter ces réflexions et de confronter les expériences des urbanistes à travers le monde.

urbanistesdumonde.com/fr/

Effectifs : pas d’éléments disponibles sur le site internet de l’association.

Commentaire : le site internet de l’association semble indiquer une activité restreinte depuis 2020. Cependant, cette affirmation est sans doute à pondérer par le fait que l’association communique principalement via Facebook, réseau « social » que la SFU n’utilise pas.
Sous réserve de vérification, aucun partenariat mis en place avec la SFU, ni aucune activité menée en commun.

 

UNAM / Union Nationale des Aménageurs

Présentation / Objet :
Depuis 1980, l’Union Nationale des Aménageurs (Unam) fédère les professionnels de l’aménagement, participe à la définition et à la mise en œuvre des politiques d’aménagement, d’urbanisme et du logement. Sa gouvernance est assurée par des chefs d’entreprise bénévoles.
Unique organisation professionnelle dédiée exclusivement à l’aménagement, l’UNAM est aussi :
– un centre d’expertise sur les évolutions législatives, administratives, économiques et sociales de la profession
– un centre de formation agréé au plus près des problématiques des territoires
– un laboratoire dédié à l’innovation des techniques et à l’évolution des savoir-faire dans les domaines de l’aménagement, de l’urbanisme et de l’environnement

unam-territoires.fr/

Effectifs : l’UNAM revendique l’adhésion de 300 professionnels de l’aménagement foncier.

Commentaire : l’Union Nationale des Aménageurs est depuis 2017 le nouveau nom du Syndicat National des Aménageurs Lotisseurs (SNAL). Ce groupement de professionnels de statut privé offre à ses adhérents divers services et les représente auprès des pouvoirs publics.
Sous réserve de vérification, aucun partenariat mis en place avec la SFU, ni aucune activité menée en commun.

 

USF / Association Urbanistes Sans Frontières

Présentation / Objet :
Urbanistes Sans Frontières est une Organisation Non Gouvernementale, fondée en 2004 à Paris. L’objectif principal d’USF est d’agir à l’échelle internationale pour le développement durable des villes et des territoires.

Les trois axes d’interventions d’USF :
– Renforcement des compétences en matière de territoire : partage des savoir-faire & expériences dans les domaines de l’environnement, de l’urbanisme, de l’aménagement de l’espace et du cadre bâti.
– Coopération et intervention pour le développement urbain et rural : lutte contre les inégalités urbaines et la ségrégation spatiale, programmation de logement abordable et requalification des quartiers informels, organisation des modes de déplacements écologiques, protection de l’environnement et des milieux naturels, évaluation et prévention des divers risques urbains, naturels et technologiques.
– Promotion du développement durable et gouvernance participative : organisation des actions de sensibilisation et des événements, plaidoyer pour la participation des acteurs de l’aménagement du territoire, ainsi que des citoyens aux projets de développement urbain durable.

usf-f.org/

Effectifs : pas d’éléments disponibles sur le site internet de l’association.

Commentaire : comme les médecins « tiers-mondistes », les urbanistes qui s’intéressent au développement urbain des pays du « Sud » ont fait scission. Chez les urbanistes, il semble que cette différence de positionnement ait existé dès la création des ONG qui s’intéressent à ces questions, sans que les raisons de cette séparation ne soient clairement exprimées.
Sous réserve de vérification, aucun partenariat mis en place avec la SFU, ni aucune activité menée en commun.

 

UT / Urbanistes des Territoires

Présentation / Objet :
Créée en 1982, l’association rassemble les urbanistes et les professionnels de l’aménagement des secteurs public, parapublic et privé qui travaillent pour les collectivités territoriales.
Ses missions sont de promouvoir le métier, d’échanger, de former, d’informer et de soutenir les professionnels et jeunes diplômés.

www.urbanistesdesterritoires.com/

Effectifs : pas d’éléments disponibles sur le site internet de l’association.

Commentaire : si elle se présente comme rassemblant des urbanistes et des professionnels de l’aménagement des secteurs public, parapublic et privé, il semble qu’elle accueille très majoritairement des urbanistes du secteur public dont elle assure la défense et la promotion au sein des Collectivités territoriales.
Sous réserve de vérification, aucun partenariat mis en place avec la SFU, ni aucune activité menée en commun.

 

Les autres associations ou organismes nationaux dont l’objet croise les préoccupations des urbanistes

 

Académie d’architecture

Présentation / Objet :
Héritière directe de la Société Centrale des Architectes fondée en 1840, notre compagnie a pris la dénomination d’Académie d’Architecture en 1953. Son but principal est la promotion de la qualité de l’architecture, de l’aménagement de l’espace et l’encouragement à leur enseignement.

www.aa.archi.fr/

Effectifs : 350 membres environ, répartis en 4 collèges :
– 183 membres titulaires (pour 220 membres potentiels)
– 74 membres associés (pour 100 membres potentiels)
– 58 membres étrangers (pour 70 membres potentiels)
– 28 membres honoraires

Commentaire : si l’Académie d’architecture est d’abord, et essentiellement, une organisation préoccupée d’architecture, il n’empêche qu’elle peut s’intéresser aussi à l’urbanisme. On notera que pour en être le président il convient d’avoir « acquis une expérience incontestée dans divers domaines de l’architecture et de l’urbanisme par des travaux de qualité ».
Plusieurs membres de la SFU sont également membres de l’Académie. On citera : Charles Lambert, sociétaire et président d’honneur, Bertrand Lemoine, membre d’honneur, qui fut président de l’Académie d’architecture en 2020 et 2021, ou encore Pierre Clément, Bertrand Coldefy et Pierre Tourré, sociétaires.

 

AITF / Association des Ingénieurs et Ingénieurs en Chef Territoriaux de France

Présentation / Objet :
L’Association des Ingénieurs Territoriaux de France, forte de plus de 3600 membres, représente le plus grand réseau d’échanges et de capitalisation d’expériences au service de l’aménagement et du développement territorial. Implantée dans chaque région, l’AITF joue un rôle essentiel de prescripteur en matière d’études et de recherches grâce notamment à l’expertise de ses 20 groupes de travail.
Objectifs de l’association :
– représenter la profession
– assurer une assistance technique aux Collectivités locales
– dynamiser la profession
– promouvoir la profession et la nécessaire expertise technique des Collectivités locales
– conseiller et protéger ses adhérents.

www.aitf.fr/

Effectifs : l’AITF revendique aujourd’hui 4000 membres (source : site internet de l’association)

Commentaire : comme les architectes, les paysagistes ou les géomètres, les ingénieurs territoriaux sont souvent des interlocuteurs incontournables des urbanistes, compétence dont ils ne disposent souvent que très partiellement, ce qui est sans doute regrettable. Leur importance numérique, comme leur poids dans les projets d’infrastructure et d’aménagement qui structurent le territoire national amènent à poser la question d’un partenariat avec la SFU dont les objectifs et les modalités restent à définir. Enfin, on rappellera que l’AITF est l’héritière de l’association des Ingénieurs des Villes de France fondée en 1937 par Camille Chalumeau, auteur du Plan d’Aménagement, d’Extension et d’Embellissement (PAEE) de Lyon et membre de la SFU.

 

CNOA/ Conseil National de l’Ordre des Architectes

Présentation / Objet :
L’Ordre veille donc à l’organisation de la profession d’architecte.
Ses Conseils régionaux ont notamment pour mission de :
• assurer la tenue du Tableau régional des architectes afin de protéger et de contrôler le titre d’architecte ;
• garantir le respect des règles déontologiques et la discipline de la profession ;
• procéder au contrôle des formes juridiques et modalités d’exercice de la profession, notamment en matière d’assurance civile professionnelle obligatoire ;
• organiser des conciliations en cas de conflit entre architectes ou entre architectes et maîtres d’ouvrage ;
• agir en justice en vue de la protection du titre d’architecte, mais aussi en cas d’infraction aux règles du code de l’urbanisme et des marchés publics ;
• représenter et promouvoir la profession auprès des pouvoirs publics régionaux.
Le Conseil national représente la profession auprès des pouvoirs publics nationaux ainsi que des instances européennes et internationales.

www.architectes.org/

Effectif : près de 30 000 « titulaires d’un diplôme d’architecte » sont inscrits au tableau de l’Ordre et peuvent ainsi prétendre au titre d’architecte.

Commentaire : nombre d’architectes ne sont pas urbanistes, même si nombre d’entre eux sont convaincus de disposer de compétences suffisantes pour y prétendre. La mise en regard du nombre d’architectes inscrits à l’Ordre et du nombre d’architectes disposant d’une qualification OPQU est un indicateur de cet écart. En revanche, les architectes sont des interlocuteurs incontournables pour les urbanistes et la SFU qui entretient des relations très épisodiques avec le CNOA aurait sans doute intérêt à les renforcer.

 

FFP/Fédération Française du Paysage

Présentation / Objet :
La Fédération Française du Paysage (FFP) est l’association nationale représentative des paysagistes dont la plupart possède le titre de paysagiste concepteur, titre reconnaissant la profession dans la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages. Elle regroupe 800 membres paysagistes titulaires d’un diplôme supérieur de paysagiste délivré par un établissement public français d’enseignement supérieur de paysage ainsi que des personnes ayant fait reconnaître les acquis de leur expérience professionnelle par le ministère de la transition écologique et solidaire (soit près d’un professionnel sur trois).

www.f-f-p.org/

Effectifs : 800 membres (source : site internet de la FFP)
[Nota : 2794 professionnels sont titulaires du titre de « paysagiste-concepteur » reconnu par le Ministère de la Transition écologique dans la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages.]

Commentaire : depuis la fin des années (19)70, l’école française du paysage a connu un très important renouveau en même temps qu’elle élargissait son champ d’intervention des parcs et jardins à tous les espaces publics, et plus généralement à l’urbanisme : les paysagistes revendiquent aujourd’hui être « partenaires des autres métiers de la conception et de la maîtrise d’œuvre : écologue, architecte, urbaniste, ingénieur… avec lesquels il(s) partage(nt) le projet d’aménagement. » Si nombre d’entre eux disposent d’une qualification OPQU, ils sont en revanche peu représentés à la SFU. Une réflexion sur les possibilités d’actions communes de la SFU avec la FFP est sans doute une piste de travail à explorer.

 

OGE/ Ordre des Géomètres Experts

Présentation / Objet :
Au-delà d’être l’instance de management stratégique de la profession, l’Ordre des Géomètres Experts, constatant l’élargissement des domaines d’interventions de ses membres, a redéfini ses objectifs et affirme aujourd’hui comme une priorité de « promouvoir le géomètre-expert comme acteur incontournable de l’aménagement des territoires et du cadre de vie, l’accompagner dans la transformation numérique et conforter son haut niveau d’expertise du foncier et de la mesure, au service de tous. »

www.geometre-expert.fr/oge/

Effectifs : 1866 géomètres-experts sont inscrits au tableau de l’Ordre.

Commentaire : comme les architectes, nombre de géomètres sont convaincus de disposer des compétences nécessaires à la pratique de l’urbanisme. Comme pour les architectes, la comparaison du nombre de géomètres-experts inscrits à l’Ordre au nombre de ceux qui disposent d’une qualification OPQU est un indicateur qui permet d’apprécier la réalité de cette compétence. Comme les architectes enfin, les géomètres-experts demeurent des interlocuteurs incontournables pour les urbanistes.
La SFU, qui accueille nombre de géomètres, entretient des relations distendues avec l’OGE qui ne la référence pas dans sa liste de « liens utiles ».

Nota :
Il a été créé une Association des Géomètres Urbanistes (AGU) accueillant les géomètres développant une activité d’urbanisme. L’AGU ne semble plus connaître aucune activité aujourd’hui.

 

SFA / Société Française des Architectes

Présentation / Objet :
La vocation de la Société française des architectes est de :
– réunir les titulaires du diplôme d’Architecte, ainsi que des membres associés (non architectes), en vue d’assurer entre eux des relations d’information et de solidarité ;
– favoriser l’enseignement, la recherche, l’action professionnelle, et faire connaître et défendre toutes réalisations de qualité dans le domaine de l’architecture, de l’urbanisme, du paysage et de l’aménagement.

sfarchi.org/

Effectifs : pas de données disponibles sur les effectifs de l’association.

Commentaire : en prenant le nom de Société Française des Architectes en 1979, l’ancienne Société des Architectes Diplômés par le Gouvernement (SADG) choisissait dans le même temps de recentrer son activité d’une part vers la formation des architectes, d’autre part vers l’information sur, et la promotion de, l’architecture. Ouverte principalement aux architectes, mais susceptible d’accueillir des non architectes qui se soucient d’architecture, elle est ainsi devenue un lieu de débat tout à fait intéressant dont les thèmes de réflexion, s’ils traitent d’abord et principalement d’architecture, recoupent parfois des questions qui intéressent les urbanistes. Accessoirement, on notera que si la SADG a fondé la revue Architecture Mouvement Continuité (AMC), la SFA a créé le Visiteur, revue critique d’architecture.
Sous réserve de vérification, aucun partenariat mis en place avec la SFU, ni aucune activité menée en commun, ce qui est sans doute regrettable.

 

SYPAA / Syndicat des Programmistes en Architecture et en Aménagement

Présentation / Objet :
Le SYPAA (qui adhère à la fédération CINOV) défend les intérêts des programmistes et les professionnels de l’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage associés et participant à la programmation sur tous les plans professionnels.
• Il participe à la promotion, l’information et la formation de ses membres.
• Il se positionne publiquement sur des thèmes actuels.
• Il diffuse de nombreuses informations auprès des maîtres d’ouvrage publics et privés.
• Il veille au respect de l’éthique professionnelle.

https://www.sypaa.org/

Effectifs : l’annuaire du SYPAA, accessible sur le site internet du syndicat, recense 92 organismes ayant une activité de programmation architecturale ou urbaine.

Commentaire : la SFU n’entretient pas de relation avec le SYPAA, dont la président, Jacques Perotto, est pourtant sociétaire SFU.

 

Les Associations régionales

 

APUA

APUA / Association des Professionnels de l’Urbanisme d’Aquitaine (et de Poitou-Charente)

[Nota : selon les documents accessibles sur internet le nom de l’association comprend, ou pas, l’ancienne région Poitou-Charente]
Présentation / Objet :
Favoriser les rencontres techniques professionnelles, les échanges sur les pratiques, entre professionnels de l’urbanisme et avec les autres acteurs du développement local, ainsi qu’avec les étudiants. Constituer un lieu permanent de débats sur l’urbanisme, la ville, l’aménagement de l’espace et du territoire, ouvert à tous les acteurs de l’urbanisme. Promouvoir l’urbanisme dans la Région par sensibilisation des maîtres d’ouvrage et représenter la profession dans tout acte légal ou institutionnel (représentation institutionnelle, concours) pour favoriser l’émergence de la demande et faire valoir la profession d’urbaniste, notamment en dressant et tenant à jour un annuaire régional. Mettre en oeuvre des cycles de formation professionnelle continue. Agir pour la promotion et la défense de la profession d’urbaniste.

Pas de site internet
Adresse : 35, rue Rodrigues Pereire, 33000 Bordeaux

Effectifs : pas d’éléments sur les effectifs

Commentaire : l’activité de l’association apparaît très ralentie, voire inexistante depuis 2013, alors même que la création de la région Nouvelle Aquitaine pouvait être une occasion de la conforter.
Sous réserve de vérification, aucun partenariat mis en place avec la SFU, ni aucune activité menée en commun.

 

APUCE

APUCE / Association pour la Promotion de l’Urbanisme en région Centre

Présentation / Objet :
Œuvrer en région centre pour constituer un lieu permanent de débats sur l’urbanisme, la ville, l’aménagement de l’espace et du territoire, ouvert à tous les acteurs concernés.
Sensibiliser les maîtres d’ouvrage aux enjeux et à la qualité de l’urbanisme.
Favoriser les rencontres, les échanges sur les pratiques, entre professionnels de l’urbanisme et avec les autres acteurs du développement local, ainsi qu’avec les organismes de formation et les étudiants.

Pas de site internet
Adresse : 6, quai Barentin, 45000 Orléans

Effectif : pas d’éléments sur les effectifs

Commentaire : pas d’activité notable depuis les années 2010

 

APUL

APUL / Association des Professionnels de l’Urbanisme en Lorraine

Association mentionnée sur le site internet du CFDU.
Pas de mention de l’association sur internet et sur les réseaux sociaux.

 

APUMP / Association des Professionnels de l’Urbanisme Midi-Pyrénées Occitanie

Présentation / Objet :
L’Association des Professionnels de l’Urbanisme Midi-Pyrénées Occitanie a pour objet de constituer un lieu de débats sur l’urbanisme, la ville, l’aménagement de l’espace et du territoire, ouvert à tous les acteurs de l’urbanisme.
Elle organise des rencontres techniques professionnelles, des moments d’échanges sur les pratiques, entre professionnels de l’urbanisme et avec les autres acteurs du développement local, ainsi qu’avec les étudiants.

Par ses actions l’association tient à sensibiliser les maîtres d’ouvrages aux enjeux de l’urbanisme, susciter la demande et faire valoir les professionnels de l’urbanisme.

apump.org/

Effectif : 49 adhérents au 31/12/2021 (source : annuaire des adhérents à l’association consultable sur son site internet)

Commentaire : si l’association a ajouté le nom de la nouvelle région « Occitanie » à son intitulé initial, elle n’a pas pour autant fusionné avec l’autre association d’urbanistes régionale ouverte aux urbanistes de l’ancienne région Languedoc-Roussillon (voir ci-après UOM). Elle n’en est pas moins une association active qui organise notamment chaque année un forum intitulé « Echanges Urbains » pour lequel l’association indique accueillir de l’ordre de 500 participants.
Sous réserve de vérification, aucun partenariat mis en place avec la SFU, ni aucune activité menée en commun.

 

AUA / Association des Urbanistes d’Alsace

Présentation / Objet :
L’AUA regroupe des professionnels conscients que l’aménagement du territoire et le respect de ses ressources constituent aujourd’hui des enjeux majeurs pour les sociétés futures. Cette prise de conscience, de plus en plus générale, doit s’appuyer aussi sur une meilleure reconnaissance de l’urbanisme, à laquelle l’Association des Urbanistes d’Alsace contribue :
– dans son articulation avec les offres de formations à l’aménagement du territoire et à l’urbanisme, dans l’insertion des jeunes professionnels notamment
– dans le développement d’une culture « urbaine » et dans la sensibilisation du public aux enjeux d’aménagement des territoires.
Ces nouveaux enjeux nécessitent aussi une évolution des pratiques professionnelles. L’Association des Urbanistes d’Alsace permet aussi de mettre en réseau les professionnels de l’urbanisme et de développer la formation continue des professionnels. L’Association des Urbanistes d’Alsace soutient également la qualification de ses membres auprès de l’OPQU, seul organisme aujourd’hui reconnu pour assurer une véritable reconnaissance de la pratique d’urbaniste en France.

facebook.com/Association-des-Urbanistes-dAlsace-793046994166137/

Effectif : pas de données disponibles

Commentaire : à l’exception de la restitution des informations du CFDU sur l’Université d’Été des Urbanistes qui se tient chaque année, la page Facebook de l’association n’indique aucune activité après mars 2019.

 

AUG / Association des Urbanistes de Guadeloupe

Présentation / Objet :
Association à but non lucratif de type loi de 1901 s’adressant aux urbanistes exerçant en Guadeloupe.
Les membres de l’association souhaitent aller à la rencontre des acteurs nationaux et caribéens, porter la parole auprès des collectivités, des élus, accueillir les jeunes urbanistes, accompagner les urbanistes qui interviennent en Guadeloupe, créer un lieu d’expression sur l’urbanisme local, faciliter les contacts, positionner l’association dans le cadre des risques naturels, des catastrophes, capitaliser les retours d’expériences, etc.

https://fr-fr.facebook.com/UrbaGuadeloupe/

Effectif : pas de données disponibles

Commentaire : association fondée en 1999 dont l’activité, sur la base des informations disponibles sur sa page Facebook, semble réduite depuis 2018.

 

AUGO / Association des Urbanistes du Grand Ouest

Présentation / Objet :
L’Association des Urbanistes du Grand Ouest regroupe des urbanistes de divers milieux professionnels. Son objectif est d’être un pôle de rencontres, de concertations et d’échanges ouvert à tous les professionnels de l’urbanisme de Bretagne et des Pays de la Loire.

www.augo.fr/

Effectif : pas de données disponibles

Commentaire : l’activité principale de l’association est l’organisation de Rencontres thématiques au cours desquelles un ou plusieurs invités exposent leur point de vue sur un thème. Dernière rencontre organisée en novembre 2021.
Sous réserve de vérification, aucun partenariat mis en place avec la SFU, ni aucune activité menée en commun.

 

RJUGA Corse / Réseau des Jeunes Urbanistes Géographes et Aménageurs

Présentation / Objet :
Le RJUGA, créé en avril 2022, rassemble des étudiants et des jeunes urbanistes insulaires autour des enjeux de la formation, de l’exercice professionnel et de la production de connaissances géographiques en Corse.
Impulsées par la volonté de collaboration étroite avec tous les acteurs qui font le territoire, les différentes actions du RJUGA s’adressent non seulement aux décideurs et professionnels de l’aménagement territorial, mais également aux urbanistes en devenir.
– Animation du réseau professionnel et partage de ressources documentaires
– Conseil en orientation étudiante et professionnelle
– Animation d’ateliers d’urbanisme en milieu scolaire: Ajaccio, Bastia, Porto Vecchio, Cap Corse
– Organisation de tables rondes sur les thématiques de l’aménagement du territoire
– Participation aux réunions interprofessionnelles de la Collectivité de Corse pour la définition du Schéma de Développement Urbain Durable de la Corse.
– Réseau membre du Collectif National des Jeunes Urbanistes (CNJU)

Adresse sur le réseau Linkedin : linkedin.com/in/rjuga-corse-b50269250

Effectifs : l’association revendique « une vingtaine de membres » sans autre précision

Commentaire : association de création récente qui s’est fait connaître de la SFU à l’occasion de la publication du recensement des associations d’urbanistes en France.

 

UHdF / Urbanistes des Hauts de France

Présentation / Objet :
Émanation en région et adhérente du Conseil Français Des Urbanistes (CFDU), l’association UHdF urbanistes des Hauts-de-France veut :
– Promouvoir l’urbanisme dans une approche sociale et prospective

– Susciter et animer les réflexions sur l’urbanisme et les pratiques de la profession, dans un souci de dialogue, d’échange et d’enrichissement mutuel

– Soutenir et inciter les professionnels de l’urbanisme, dans le respect de leur diversité d’exercice de métiers, à se fédérer à travers « profession Urbaniste » dans le cadre de la déclaration de Châtellerault.

urbanisteshdf.wixsite.com/

Effectif : ± 30 adhérents (source : liste des présents et excusés à l’Assemblée générale annuelle de l’association.

Commentaire : association très dynamique. En dépit des liens étroits qu’elle entretient avec le CFDU, UHdF accueille plusieurs membres de la SFU qui participent à ses activités dans la mesure où elles rejoignent les préoccupations de « société savante » de la SFU, qui est réféencée sur le site de l’UHdF comme un « partenaire ».

 

UIF

UIF / Urbanistes en Ile-de-France

Présentation / Objet :
Urbanistes en Ile de France UIF est l’association régionale du Conseil Français des Urbanistes (CFDU) qui regroupe plusieurs associations professionnelles d’urbanistes, de l’Etat, des collectivités territoriales, des agences d’urbanisme, des cabinets d’études, des libéraux, etc.

Pas de site internet  – Adresse : chez Jacques GRANGÉ – 37, boulevard Sérurier 75019 Paris – grangej@wanadoo.fr

Effectif : pas de données disponibles

Commentaire : a priori association inactive depuis les années 2010

 

UOM / Urbanistes Occitanie Méditerranée

Présentation / Objet :
Fondée le 26 mai 1995 sous le nom d’APURL (Association des Professionnels de l’Urbanisme du Languedoc Roussillon), puis ULR, l’Association Urbanistes Occitanie Méditerranée (UOM) situe délibérément ses missions dans le Mouvement des Urbanistes :
– ouverture relationnelle la plus large possible : réseaux, passerelles professionnelles, complémentarité de tous les modes d’exercice, échanges d’expériences, évolution des pratiques, qualification, reconnaissance du métier…
– accroche sur les territoires du plus grand au plus petit : ouverture, réactivité, rencontre des territoires et de ses acteurs, des professionnels de l’urbanisme, des autres associations qui agissent dans le champ de l’urbanisme, de l’aménagement du territoire, du paysage, actions communes…
– porte-parole de la « Profession urbaniste » dans tous ses modes d’exercice et ses domaines d’activité
– partage de moments de convivialité, apéritifs ouverts à la discussion, rencontre interprofessionnelle d’été.

www.urbanistes-uom.fr/

Effectif : 56 adhérents (source : annuaire des adhérents à l’association consultable sur son site internet)

Commentaire : comme son homologue occitane, l’APUMP, l’UOM a modifié son intitulé en référence au nouveau découpage des régions françaises. Elle accueille principalement cependant les urbanistes de l’ancienne région Languedoc-Roussillon. Association très active, l’UOM participe en outre avec l’APUMP à l’organisation de la manifestation annuelle « Echanges Urbains » (voir plus haut la présentation de l’APUMP). On notera enfin, l’engagement important de l’UOM vos à vis du processus de qualification professionnelle géré par l’OPQU.
Sous réserve de vérification, aucun partenariat mis en place, ni aucune activité menée en commun avec la SFU, qui est cependant référencée comme un « partenaire » sur le site de l’UOM.